• News

Webzine / Forum Punk & Hardcore

Webzine/ Forum participatif sur le punk et le hardcore. Si tu cherches de la news fraiche, des interviews, des articles réguliers sur la scène c'est par ici.

A vous de le faire vivre !

A bientôt ici, dans la rue ou dans les concerts :)

Interview de Blatoidea (Streetpunk sicilo-londonien)

Interviews régulières de groupes et activistes qui font la scène musicale et militante.

Interview de Blatoidea (Streetpunk sicilo-londonien)

Messagepar Goui » 12 Oct 2014, 15:08

English Version below.

interview réalisée par nos soins avec Manu et Luke de BLATOIDEA : groupe de street-punk énergique et énervé sicilo-londonien. Le quatuor envoie sec, ne les loupez pas !



Image


Salut les gars comment allez-vous ?
Manu : Je vais bien merci, j’ai enfin récupéré de ce week-end. Nous avons joué vendredi et samedi puis fini dans un bar… [NDLR : 11-12 avril] Mais maintenant, on est paré pour partir en tournée.

Luke : bien poto, on était à ce qu’on pensait être notre dernier concert chez moi à Stockwell vendredi soir. C’était vraiment bien. On est allé ensuite à une fête/concert dans un squat samedi. Je me suis surpassé ce soir-là je crois. Je suis tombé sur la console et d’autres conneries, mais c’était marrant.


Pouvez-vous vous présenter ainsi que votre groupe ?
Je suis Luke, je suis à la batterie.

Manu, je suis guitariste et chanteur dans le groupe qui a démarré en Sicile en 2009.


Quelles sont vos influences ?
Manu : Clairement les groupes UK des 80’s, ils ont eu une grosse influence sur nous, comme GBH, BLITZ, THE PARTISANS, SKEPTIX et bien sûr tout ce qui vient après. Dans les nouveaux groupes que j’aime écouter, il y a THE RESTARTS, DEFIANCE, THE VIRUS, NOWHITERAG, LEFT FOR DEAD, ACIDEZ. Même si c’est dur de trouver des nouveaux groupes qui tiennent la route, je pense qu’un des meilleurs nouveaux groupes vraiment bons et qui me viennent en tête là tout de suite est BREAKOUT. Ils sont vraiment très bons.

Luke : Bon... Comme individu, nous avons bien sûr nos références, propre à chacun, mais ce que tous nous aimons c’est probablement : GBH, THE RESTARTS, BLITZ, je pense aussi à de groupes américains récents comme DEFIANCE. Personnellement comme batteur, j’aime beaucoup POISON IDEA, 7 SECONDS, SHORT BUS WINDOW LICKERS. Comme batteur, il y a des groupes que j’aime beaucoup écouter mais pas forcément jouer. Vu la manière dont le processus d’enregistrement et la musique ont évolué, c’est plus facile de jouer et d’apprendre les chansons plus récentes car l’enregistrement est effectué avec un métronome et la manière de jouer est, du coup, plus orthodoxe et prévisible.


C’est une question classique mais que signifie BLATOIDEA ? Pourquoi avez-vous choisi ce nom ?
Luke : Manu j’te laisse répondre à celle-là… Je le sais depuis un moment mais je n’ai pas le cœur de le dire.

Manu : Blatoidea est un mot latin utilisé pour désigner les espèces de cafards qui infestent les toilettes et cuisines. La raison pour laquelle j’ai choisi ce nom et pour faire une allégorie de la société moderne. Nous partons en guerre, nous nous jugeons supérieur, etc., mais à la fin, il n’y a pas vraiment de différence entre eux et nous, pour faire court, nous sommes tous dans la même merde.


Trois d’entre vous viennent de Sicile. Comment est-ce d’être un punk là-bas ? Pourquoi avez-vous choisi de déménager à Londres et pas ailleurs en Italie ?
Manu : Grandir en Italie est dur car les gens sont étroits d’esprit et qu’il y a une mauvaise influence de l’Église qui est encore très présente. On avait toujours des problèmes à cause de notre look et jouer du punk là-bas n’est pas chose aisée. Nous avons donc déménagé à Londres car on en avait marre de l’Italie et que le groupe est vraiment important pour nous tous. Cependant, nous n’avons pas joué pendant un an en arrivant ici.


Pendant cette période que faisais-tu Luke ? Étais-tu déjà à Londres ? Avais-tu déjà un groupe ?
Luke : Ouais j’habitais déjà à Londres et je jouais dans un groupe nous étions tellement mauvais que je ne te dirai pas le nom ! L’histoire de mon arrivée dans le groupe est drôle et dû au hasard.


Comment vous êtes-vous rencontrés ?
Manu : Une nuit après un concert de THE VARUKERS, j’ai rencontré ce mec.

Luke : Je ne me rappelle pas de tout ! Mais visiblement, il m’aurait récupéré à un arrêt de bus.

Manu : Ah putain, il parlait pendant des plombes ! Exactement. Je lui ai demandé de rejoindre notre groupe mais il a refusé car il jouait dans le groupe “terriblement mauvais” mentionné précédemment.

Luke : ça a l’air d’être ça.

Manu : Il m’a montré des vidéos horribles d’eux en train de jouer live sur son téléphone “mate moi ça mec !” (rires) Je l’ai revu quand il était sobre, je ne me rappelle pas tout de cette putain de nuit, même s’il a encore parlé pendant des heures et que je lui ai redemandé.

Luke : Oh merde... Je suis content que ce ne fut pas ma réponse finale.


Maintenant, dites-moi quels sont les bons spots pour sortir à Londres
Luke : Pour moi, le Grovenor est le club local, Birds Nest à Deptford, je vais un peu à Camden, mais c’est très touristique maintenant. T-chances à North London est cool. Pourquoi demandez ça ? Tu veux des idées pour tes prochaines vacances ?

Manu : Je pense que les lieux mentionnés par Luke sont les meilleurs pour les concerts punks. Et pour acheter des LP et CD il faut clairement aller à All Ages rec. Le meilleur DIY punk-hardcore shop à Camden (NDLR : effectivement ce disquaire est ouf, un vrai lieu de vie avec plein d’annonces, la liste des concerts, le paradis pour tous les amateurs de Street-Punk, Crust, HxC –toutes écoles confondues- tant le choix en CD, LP et DVD est énorme, rien à voir avec ce qu’on à Paris et ailleurs en France…)

Luke : ouais, pas vraiment de concurrence…

Image


Comment est-ce de vivre à Londres maintenant ? On dit que ce serait l’une des villes plus chères d’Europe. Comment se porte la scène actuelle ?
Manu : Ouais, t’as raison c’est hors de prix ! Mais à la fin tu aimes Londres. Avec les amis que tu te fais, tu ne voudrais pas changer d’endroit au bout d’un moment, la scène punk change constamment. Ces dernières années, j’ai vu du monde aller et venir mais on est toujours là même si la scène squat a des soucis, comme partout en Europe je pense. Je n’ai pas vu de concert dans un squat depuis un moment.

Luke : Je crois que c’est la 3ème, quelque chose comme ça. La mentalité de la ville et la culture peuvent être très stressantes. Quand des amis d’autres villes viennent, ils nous disent que la façon de vivre est très rapide et a quelque chose d’agressif comme l’attitude inamicale de la population. (NDLR : Venant de Paris, ça ne nous choque pas plus que ça. Les gens sont stressés, mais surtout bien plus ouvert que dans les petits bleds à la mentalité étriquée). Mais fuck it, je l’aime pour ses avantages. Je pense que Paris et d’autres grandes villes sont dans le même cas de figure. Personnellement, j’aime la scène punk de Londres, Je pense que le fait d’être une ville importante, ça reste une plaque tournante pour de nombreux punks européens, ça aide la scène de nombreuses manières, toujours de nouvelles personnes pour voir les groupes. C’est dommage que tant de lieux aient fermés. Je pense aussi, en tant qu’île le Royaume-Uni est un peu isolé géographiquement et le fait que les groupes ne soient pas très bien traités fait que beaucoup de groupes étrangers hésitent à venir ici, c’est vraiment dommage.

Manu : Luke a fait une dissertation :D


Lors de ma venue à Londres, on a pas mal discuté avec Luke. Il me disait qu’il pensait que la scène punk était trop focalisée sur les vieux (suffit de voir les plus gros festivals en Europe). Ça crée un plafond de verre : Les nouveaux groupes sont ralentis dans leur croissance par manqué de reconnaissance ou des critiques. Qu’en penses-tu Manu ? Luke pourrais-tu préciser cette idée ?

Luke : Ouais j’m’en souviens. Je ne sais pas trop comment développer mon propos. Je pense que ça peut varier d’une ville à l’autre. Certains des meilleurs concerts sont ceux dans une petite ville merdique où beaucoup de groupes ne vont pas, mais du coup il y a toute une nouvelle vague de kids qui rentrent dans la scène punk et sont excités dès que quelque chose de nouveau passe car ça peut-être le seul concert pendant 6 mois. J’ai également vu des groupes géniaux jouer à Londres devant 15 personnes les bras croisés.

Manu : Je pense que ce que Manu dit à propos des vieux groupes est vrai dans un certain sens. Mais honnêtement, je pense que c’est partout pareil, les gens ne bougent leur cul que pour les vieux ou gros groupes… Mais dans le même temps, la mentalité semble changer un peu. Par exemple, nous sommes un groupe récent et pas mal de monde vient nous voir et nous soutient.

Luke : Ouais et il y a tellement de vieux groupes dinosaures…


Connaissez-vous des nouveaux groupes, êtes-vous amis avec certains ? Vous pouvez nous en citer ?
Manu : Comme nouveaux groupes, je connais HANGOVER GENERATION, CALL THE COPS et BREAKOUT, ce sont des mecs extras et c’est toujours génial de jouer et faire la fête avec eux. Oups, pardon, j’ai seulement mentionné des groupes européens, j’ajoute: THE MIGRAINES, SLUG et CRIMINAL MINDS pour le Royaume-Uni.

Luke : Comme groupes récents, je m’intéresse pas mal à des groupes de Bristol comme THE MIGRAINES et CRIMINAL MIND. Pour Londres, je pense à NOISE COMPLAINT et SLUG. J’aime aussi SPAT d’Édimbourg. Je suis fermé d’esprit car je viens d’une île (rires)

Manu : Je suis également d’une île ! (rires)

Luke : Génial ! Devenons amis !


Au passage, Ben de BREAKOUT a une question pour vous : “Que pensez-vous de mon groupe ? ”
Manu : Je dis juste ce que je pense, j’écoute leur musique, je suis ami avec Sylvain (NDLR : alias Dowey pour les intimes) et Franck, ce sont des bons potes et j’ai trop hâte de jouer avec eux sur d’autres dates.


Il me reste quelques questions. Que pensez-vous e la situation politique et actuelle au Royaume-Uni et Europe ? Pouvez-vous nous dire ce qu’il s’est passé à Tottenham l’année dernière ?

Manu : Pour moi, l’histoire des émeutes est quelque chose qui a commencé pour une vraie raison et dégénéré en acte de pillage aveugle ridicule, impliquant des gens qui n’ont rien à voir avec tout ça et n’avaient rien fait de mal. Ça m’énerve car les médias en profitent en prenant cette situation pour blâmer d’autres mouvements de rébellion qui se battent pour quelque chose.
La situation politique est la même merde que dans toute l’Europe, on augmente les taxes et le coût de la vie car nos dirigeants pensent que ça va régler le problème alors que ça nique juste l’économie encore plus.
Le Royaume-Uni est en voie de paupérisation, une sorte de tiers monde où seuls les riches pourront vivre. Le reste juste survivre.
En Italie, on dirait que les gens commencent enfin à se réveiller après des décennies de léthargie, mais il reste toujours ce problème de mentalité et de contrôle par la religion.

Luke : J’vais la faire courte, mais je pense que depuis le tournant du siècle, beaucoup de nations occidentales comme les USA et le Royaume-Uni en particulier ont vraiment resserré leur emprise sur le contrôle de l’économie et même le contrôle tout court. Les gens qui mènent la danse ne sont pas stupides et ils savent qu’essayer de contrôler par la force ou la violence est vraiment risqué car ça peut conduire à des révoltes, alors ils utilisent la manipulation au lieu de la violence, surtout à travers les médias. Je pense surtout à l’après 9/11 et 7/11 qui ont montré à quel point les médias sont un outil puissant et à quel point les gens sont crédules. Alors ils utilisent énormément la propagande, des scandales et passent leur temps à convaincre le Bidochon moyen que c’est toujours ceux qui ne peuvent payer d’impôt qui sont coupables et pas ceux qui tirent les ficelles.
Je pense que cette situation avec les émeutes est affligeante et vraiment dépressive, car les gens au lieu de s’unir pour changer les choses positivement, étaient plus intéressés par des conneries matérielles comme des Nike ou se remplir le bide au Macdo. Je pense que ces actions font le jeu des dirigeants et montre à quel point les gens sont sous leur emprise.

Pensez-vous que le Punk-Rock peut être utiliser comme un outil, un levier pour s’opposer et changer la situation actuelle plutôt merdique dans son genre ?
Luke : Je pense que toute musique peut avoir une influence positive sur les individus et leur situation, mais ça dépend de leur façon de se l’approprier et de leur motivation.

Manu : Oui ! Le Punk-Rock nous a ouvert l’esprit, changé nos vies et notre perception du monde. Bien sûr qu’il le peut.

Là c’est notre traditionnelle association de mot :
- Street-Punk ?
Luke : Bière
Manu : Antidote

- Thatcher & Tony Blair :
Luke : privatisation sans aucune compassion/marchand de guerre
Manu : Pétasse folle morte, connard

- Breakout
Luke : Paris
Manu : Grand groupe

- Sicilia :
Luke : Pasta
Manu : Trou à rats (maison)

- All Age Records
Luke : youpi records! Fun!
Manu : portefeuille vide

Image
Avatar de l’utilisateur
Goui
Administrateur du site
 
Messages: 1374
Inscription: 12 Juin 2012, 18:35

Re: Interview de Blatoidea (Streetpunk sicilo-londonien)

Messagepar Goui » 12 Oct 2014, 15:12

Image

Hi buddys, how are you ?
Manu : I’m ok thanks finally recovered from this last week end. we playied on Friday and saturday ended up in the pub again...but ok now we are getting ready to go on tour

Luke : Good mate, had what we thought was our last show at my local venue in stockwell on Friday night. Was pretty good. And went to a squat gig/party on Saturday. Made a bit of a tit out of myself I think. I fell over the monitor and other shit but was funny.


Could you introduce your band and yourself ?
Im Luke (drums)

Manu vocals guitar in the band started originary in sicily in 2009


What are your influences ?
Manu : Definally uk 80s bands had a big influence on us, like GBH, Blitz, Partisans, Skeptix, and everything that came out later obviously. For new bands I listen to I'd include band which are like more recent like , the restarts, defiance, the virus, nowhiterag, left for dead, Acidez still its hard to find new new bands which are valid, I think one of the best newest bands I ever heard that is really cool and pops into my mind right now is Breakout which are really really good.

Luke : Well... as individuals of course we have our own preference but mutual ones are probably gbh, restarts, bliz I think some more recent US bands maybe like defiance. Personally as a drummer I like poison idea allot, 7 seconds, short bus window lickers. I’d say them as a drummer I mean there is quite a bit of stuff I like to listen to but not play along too. I think because the way both music and the whole recording process has evolved. Its allot easier to play along and learn tracks from more recent times as they tend to be likely to be recorded to a metronome and the recording is more clear as well as the playing style beeing abit More orthodox or predictable


It’s a common question, but what does BLATOIDEA mean ? Why have you chosen this name ?
Luke : Manu I'll leave you to answer this one… I've known for a little while but didn't have the heart to say

Manu : blatoidea is a latin name which is used to indicate the species of cockroaches, the common cockroaches that infest your toilette or kitchen. The reason why I choosen this name is because is a metaphorical way of today's society, we start wars, we judge, we feel in a better position etc. but at the end of the day there no much difference between us and them, in few words we are all in the same shit.



3 of you come from Sicily. How was it to be a punk over there ? Why did you choose to move to London and not in an other place in Italy ?
Manu : so growing up as a punk in Sicily is hard. because mentality is really narrow minded and there is a really big bad influence from the church obviously going out in sicily looking the way we look was getting us in shit situations and apart from all of that is really hard also to have these kind of interests like being in a punk band playing music. so we moved to london cause we were sick of Italy and the band is really important to all of us. We didn't play for a year when we first moved to London.


During this period of time, what did you do Luke ? Were you already in London ? Did you have a band ?
Luke : Yeah I was living in the suburbs in London I was playing in a band before but we where fucking terrible so im not telling you. The story of me joining the band is kinda funny pretty random

How did you meet each other ?
Manu : Then one night after a varukers gig I met this guy

Luke : Don't remember fuck all of it, apparently he took me to the bus stop

Manu : fucking hell he was talking for ages. Exactly. I asked him to join this band but he refused it because he was playing with the "terrible band" mentioned above.

Luke : Sounds about right

Manu : he showed me also some terrible videos of them playing live on his phone ahahaha "check this out mate!!"

Luke : Oh my god, im pleased it wasn't my final answer.

Manu : I saw him again when he was sober, couldn't remember fuckall of that night even if he spoke for the whole time and asked him again

What are the good places to hang out in London ?
Luke : For me the grosvenor is the local venue, birds nest in Deptford I go camden abit but its mainly all touristy now. T-chances in North London is cool. Why asking this? Because you want fucking ideas for your next holiday?

Manu : I think the places luke just mentioned are the best venues in London for punk gigs. And for buying LPs and CDs definally all ages rec. Best diy punk, hardcore ect shop in camden

Luke : Yeah no competition really


Image


How is it to live in London now ? We heard it's one of the most expensive city in Europe. How is the punk scene there ?
Manu : Yes you are right its fucking expensive. But you love london at the end of the day. Because of friends and stuff you wouldn't change it with any other city after a while u live in here. The punk scene is in constant changing I think in the last few years I saw people come people go but it still there the only thing maybe its the squat scene like everywhere in Europe. I haven't seen many squat punk gigs in a while

Luke : I think it's like 3rd or something. The city mentality and I dunno culture can be very stressful I guess and when friends come from out of town they say about tge the pace of life and the aggressive or unfriendly attitude of people. But fuck it I like it its got more edge. I think Paris and other major cities are the same though. I personally love the London punk scene, I think because it's a major city there is a constant revolving door for European punks which helps allot in different ways, always new people to watch bands they haven't seen as well as making up the numbers. Its a shame so many venues are closing. And I think the UK as a whole is a little isolated geographically because it is an island as well as the fact that maybe bands are not treated as well so I think it puts foreign touring bands off coming here which is a real shame

Manu : Luke made an essay :D

When I was in London we discussed about it with Luke. He told me he thinks that the punk scene is too focused on old band (look at the biggest festival in Europe). And that react like a glass ceiling : new band are slowed in their growth. What do u think about Manu ? And you Luke could you specify your mind ?

Luke : Yeah I remember. Well I don't really know how to elaborate on that. I think it can vary from city to city. Some of the best shows are in crappy little towns where allot of bands don't bother to go but there could be a new wave of kids getting into punk n they are excited that something new is there so they go fucking mental because it could be the only show for 6 months. And ive seen some fuckin brilliant touring bands playing in London to 15 people with their arms crossed

Manu : I think that what luke says about the old bands thing is true in a certain way. But I honestly think thats a bit everywhere, that people move their asses only for the old or bigger band...but at the same time in the last few years maybe this mentality is changing a bit, I mean we are a new band and people come and support us.

Luke : Yeah there is only so much dinosaur punk you can take


About new bands, you’re friends with some of them ? Who are they ?
Manu : new bands: Hangover Generation, Call the Cops and Breakout are fuckin great people and great to play and party with em. sorry I only mentioned european bands, so : Migraines, Slug and Criminal Minds from UK

Luke : I think as far as young bands are concerned im very interested in a band from Bristol called THE MIGRAINES also from that town CRIMINAL MIND. In London well since we been about I think noise complaint and slug are the ones going for it to be honest. I like SPAT from Edinburgh also. Im narrow minded coz im from an island hahaha

Manu : I’m from an island too haha

Luke : Great let's be friends!

By the way Ben from BREAKOUT had a question for you : "What do you think about his band ?
Manu : I just said what I think I heard their music Im friend with silvayn and franck and are great guys and can't wait to play with em in july


I have just a few questions left. What do u think about the political and social situation in England and in Europe ? What’s about the riots in Tottenham last year ?

Manu : the story about the riots for me is something that started for a real cause and degenerated in into ridiculous acts of random looting involving people who had nothing to do with the whole thing and really did nothing wrong and I have to disagree simply because the media take the advantage of these kind of situations to blame other movements of people who actually care and fight for something.
the politcal situation is the same shit like in all europe, people rise the taxes and the costs of living because they think thats the way to solve problems when thats just fucking up the economy even more
in uk in particular soon will become like a third world nation and only liveble for rich people. The rest just survive.
italy seems like peoplefinally want to wake up after taking it up the arse for decades
but still the main problem is the mentality and the church control that is basically the same thing

Luke : I’m gonna keep this short but I believe since about the time of the turn of the century allot of nations in the western world such as the us and UK in particular have really tightened their grip as far personal freedom economic power and general control. The people calling the shots are not fuckin stupid they know that trying to control buy force or aggression is very risky as far a revolt is concerned so they used manipulation instead of aggression especially through media. I think after 9/11 and 7/11 it showed what a powerful tool the media is and basicly how gullible people are. So they used allot of propaganda as far as benefit scandle and squatting to convince the average working joe that these people not paying taxes or seen as contributing to the monetary system are the problem not the people pulling their strings or feeding them this bullshit. I think the situation with the riots was disappointing and kinda fucking depressing as instead of people being United for a positive change they where far interested in material items like fuckin Nike trainers or stuffing their face with macdonalds. I think those actions played directly into the hands of the people in the position of control and showed how under the thumb people really are.


Do u think punk-rock can be used as a tool, a leverage to oppose and change the shitty current situation ?
Luke : I think all music can have a positive influence on individuals and potentially their situation depending on their interpretation and their own motivation.

Manu : yes! if punk rock opened our minds and changed our lives and our perception of the world. Off course it can

What is the first thing that comes to your mind (Free Association) with the words below?
- Streetpunk ?
Luke : Beer
Manu : Antidote

- Thatcher & Tony Blair :
Luke : Compassionless privatisation/ war merchant
Manu : Dead crazy bitch, prick

- Breakout
Luke : Paris
Manu : great band

- Sicilia :
Luke : Pasta
Manu : shithole (home)

- All Age Records
Luke : yay records! Fun!
Manu : empty wallet


Image
Avatar de l’utilisateur
Goui
Administrateur du site
 
Messages: 1374
Inscription: 12 Juin 2012, 18:35

Re: Interview de Blatoidea (Streetpunk sicilo-londonien)

Messagepar Dirtycrust » 12 Oct 2014, 16:05

Très bon groupe, merci pour l'interview.

Je suis d'accord sur le fait qu'on se focalise beaucoup trop sur les vieux groupes et qu'on ne fait pas de place aux nouveaux. Du coup aucune émulsion...
Avatar de l’utilisateur
Dirtycrust
 
Messages: 510
Inscription: 25 Juin 2012, 14:33

Re: Interview de Blatoidea (Streetpunk sicilo-londonien)

Messagepar Erio » 20 Oct 2014, 05:32

Ouai... "on" se concentre trop sur le passé c'est clair.. Et ce que je trouve " marrant " c'est entendre des jeunes ( mon age/ plus jeune que moi ) dire qu' "avant c'était mieux , les groupes étaient ouf "... et c'est les même qui bougent pas vraiment dans les petits concerts avec les groupes qui deviendront peut être les légendes de demain..

sinon cool l'interview
Mon Coeur est pour Toi , Mon Sang pour l'Honneur , Ma Vie pour nos Couleurs

"Elizatik hurreanena , paradisutik urrunena"
( Plus proche de l'église; plus loin du paradis )

gora euskadi askatuta antifaxista
Avatar de l’utilisateur
Erio
 
Messages: 299
Inscription: 29 Jan 2013, 14:08

Re: Interview de Blatoidea (Streetpunk sicilo-londonien)

Messagepar Béru » 20 Oct 2014, 14:31

J'ai du mal de toute façon avec le statut de "légende". ça ne devrait même pas exister.
Sur ce qu'ils disent sur l'accueil par les anglais des groupes étrangers n'est pas surprenant par contre. Il y a toujours eu cette réputation exécrable.
Avatar de l’utilisateur
Béru
 
Messages: 698
Inscription: 25 Juin 2012, 21:48


Retourner vers Interviews

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron